Le village de San Piero célèbre pour ses carrières de granite

San Piero est situé sur un éperon granitique aux pieds du Mont Capanne. Perché à une hauteur de 227 mètres, il domine la plaine de Campo nell'Elba et son merveilleux golfe.

Selon la tradition, le premier noyau de San Piero s'élèvait sur les restes d'un temple de l'époque romaine consacré au dieu Glaucos qui se trouvait près du belvédère naturel appelé Facciatoja (place du Belvédère).

Dans le cœur de la forteresse pisane de Facciatoja, se trouve conservée l'église romaine de San Nicolò, réalisée selon un style architectonique rare, à deux absides et deux nefs, que l'on ne trouve que dans trois autres églises connues ; anciennement dédiée aux saints Pierre et Paul, elle a donné son nom au village appelé à l'origine Sancto Petro de Campo.

L'évolution du village, comme le montre la croissance de la périphérie autour du noyau antique, n'a aucunement modifié la physionomie du bourg à plan carré à 4 portes : les ruelles, les escaliers en granite et les terrasses sont caractéristiques d'une architecture médiévale.

San Piero est considéré comme un véritable musée minéralogique à ciel ouvert, d'une importance internationale ; cette zone est en effet riche en filons de pegmatite avec la tourmaline, le béryl et la topaze.Le minéralogiste originaire de San Piero, Luigi Celleri (1828/1900) est resté dans les mémoires et le Musée de minéralogie et de pierres précieuses lui est dédié.

Les carrières de granite de San Piero sont elles aussi renommées dans toute l'île : active depuis l'époque des Romains, elle apparait comme un élément caractérisant de la culture des habitants de l'Elbe sud occidentale et constitue une importante ressource économique. Le granite de l'Elbe a été exporté et utilisé dans les lieux les plus importants de l'histoire, comme en témoignent le granite des colonnes du Panthéon à Rome comme celui des colonnes de l'église de San Michele à Pise.

Dans les environs de San Piero, on peut observer les signes de l'activité d'extraction : outre les carrières encore en activité, les traces de celles qui ont été fermées sont encore visibles. En outre, nombreux sont les refuges et abris pour animaux en pierres de granite que fréquentaient les pasteurs, situés dans les magnifiques vallées du Mont Capanne, et que l'on atteint grâce aux nombreux sentiers qui partent du centre de San Piero.

San Piero abrite de véritables trésors de l'art chrétien. Le long de la route qui conduit à Poggio se trouve laplus grande et la plus belle église romane de l'Île d'Elbe celle de S. Giovanni, qui avec la Tour, témoignent de la domination pisane à l'Île d'Elbe.

À quelques kilomètres de San Piero, on trouve les plus belles plages de sable de l'île : de Colle Palombaia à Cavoli, Seccheto, Fetovaia et Marina di Campo.

Obtenez un devis gratuit