Le granite de l'Elbe se retrouve à Rome et à Pise

L'Elbe est riche en granite, une pierre largement utilisée dans les secteurs de la construction et de la décoration. L'exploitation du granite remonte à l'époque des Romains, comme en témoignent les nombreuses œuvres peuplant les plus importantes villes italiennes. Vasari nous rappelle que 7 colonnes en granite du Panthéon, de 12 mètres de haut et de 1,5 m de diamètre, proviennent de Seccheto. De même, de nombreuses colonnes du Duomo de Pise ont été faites à l'aide de ce granite, lorsque les Pisans possédaient l'Elbe au XIè sièce et exploitaient les carrières ; joujours à Pise, citons les 3 colonnes qui décorent le Baptistère, celles de l'église de S. Michele in Borgo et celles de S. Frediano toutes en provenance de l'Elbe.

Nous savons aujourd'hui, grâce au témoignage d'un érudit allemand (J.Noggerath- archiv. fur mineralogie, Berlin 1844) que 18 grandes colonnes en granite de l'Elbe se trouvent à l'intérieur de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle ; 10 d'entre elles ont été apportées à Cologne par l'impératrice Elena, mère de Constantin, puis transportées à Aix-la-Chapelle par Charlemagne.

Les carrières de l'île sont encore en activité, grâce à de petites coopératives et à d'habiles tailleurs de pierre localisés dans la zone de San Piero et Seccheto ; en effet, le granite provient du versant ouest, plus précisément du massif granitique du Mont Capanne.