La tour du Martello, autrefois prison, aujourd'hui transformée en musée

La Tour du Martello (marteau) ou Tour de la Linguella, immédiatement reconnaissable grâce à sa forme octagonale, située à l'entrée du port de Portoferraio, fut construite par les Médicis, qui gouvernaient alors la ville, au début du XVIè siècle. Il s'agit d'un haut exemple d'architecture militaire érigé en défense du port.

Utilisée autrefois en tant qu'entrepôt pour le sel, elle servit ensuite à stocker les filets de la pêche au thon et à conserver les poissons, avant d'être transformée en prison au XVIIIè siècle par les Grands-ducs de Loraine.

Après des années d'abandon, des travaux de restauration commencés en 1977 permirent de retrouver son antique splendeur ; c'est durant ces travaux que furent retrouvés les restes d'une ancienne villa romaine. Construite directement sur la falaise, la partie supérieure de sa structure est nettement plus saillante que la partie inférieure ; au somment, de puissants tasseaux délimitent la terrasse un temps utilisée pour ses fonctions de poste d'observation.

Au centre de la tour se trouve une petite structure de forme circulaire, non visible depuis l'extérieur du complexe. La tour du martello ou tour de la linguella est située à Portoferraio, et peut être visitée gratuitement durant l'été car elle abrite souvent des expositions de peinture.

La tour du martello est également connue comme la tour de Passannante, un anarchique de la Lucanie qui, le 17 novembre 1878 à Napoli, mit en danger la vie du roi Humbert Ier de Savoie lors de sa visite, sans réussir néanmoins à le tuer. En raison de cet attentat, il fut enfermé dans une cellule de la tour et attaché à une chaine très lourde qui l'empêchait de se déplacer sur une distance supérieure à un mètre. Les marins qui, lors de leur passage près de la tour, entendaient ses plaintes lugubres et continues, commencèrent à l'appeler la tour de Passannante.

En 1933, dans cette même tour, Sandro Pertini fut emprisonné dans l'attente d'être jugé pour outrage à un gardien de prison. Une affaire judiciaire liée aux événements survenus un an auparavant, alors que l'avocat socialiste était détenu dans la prison de Pianosa en raison de ses positions antifascistes.