La formation du pluton du Mont Capanne, ancêtre de tout l’Archipel Toscan

On trouve dans la Théogonie du poète Hésiode le récit mythologique des origines de l’Elbe. Née de l’écume de la mer, Aphrodite, absorbée dans les discours amoureux, le rire et la ruse, les suaves baisers plus doux que le miel, ne prit garde à son collier qui glissa de son cou ; les perles allèrent se poser sur la surface des eaux. Sept d’entre elles tombèrent entre la Toscane et la Corse, donnant naissance à l’Archipel Toscan, dont l’Elbe est la plus grande des îles.

La géologie, quant à elle, nous raconte une histoire tout autre, mais tout aussi fascinante.

Il faut remonter à la l’époque de la dérive des continents, lorsque la Pangée, en se fragmentant, ouvrit de nouveaux océans tout en en faisant disparaitre d’autres. Il s’en suivit une collision entre la plaque africaine et la plaque européenne, qui, après une phase de rotation, s’éloignèrent l’une de l'autre.

Les mouvements continus de ces deux fragments, pendant plus de cent millions d’années, ont conduit à l’affaissement de blocs continentaux et à leur submersion par les eaux des océans, et en même temps, à l’amincissement de la croûte terrestre.

Ce processus a favorisé la montée d’une masse magmatique qui, en se refroidissant à proximité de la surface, s’est convertie en roche granitique et a commencé à exercer une forte pression sur les couches en surface.

Voila ce qui explique le pluton du Mont Capanne, l’ancêtre de l’archipel toscan qui, en affleurant à la surface a provoqué le glissement de terrains sédimentaires vers l'est. Ces derniers ont permis la formation de plaines au centre de l’Elbe et ont fait obstacle à l’émersion d’un second pluton en exerçant une pression majeure dans la zone orientale. La présence de ce second pluton oriental, plus petit que celui occidental, se manifeste en surface au travers de filons magmatiques qui, au contact des fluides hydrothermaux et des roches sédimentaires préexistantes ont donné naissance à la richesse minéralogique de l'Île d’Elbe.

Mine du Ginevro et Musée de la "Vecchia Officina"

La Musée et la mine d'aimant (Calamita) : la seule mine souterraine que l'on peut visite à l'Île d'Elbe, à Capoliveri.

La Parc Minier de Rio Marina

Il est possible de faire des visites guidées à l'intérieur du Parc Minier depuis le Musée Minéralogique de Rio Marina.

Minerais

L’histoire de l’Elbe est inséparable de celle de l’extraction minière.
Versant oriental
Hématite, limonite, pirite, ilvaïte et magnétite: les minéraux dans la partie orientale de l'Île d’Elbe.

Versant occidental
Tourmaline, béryl, orthose et quartz . les minéraux du versant occidental de l'Île d’Elbe.

Le granite

Le granit de l’Elbe a été utilisé dans les plus grandes constructions architecturales de toute l’histoire : le Panthéon et le Colisée.
Obtenez un devis gratuit