Hématite, limonite, pyrite, ilvaïte et magnétite

Sur tout le versant oriental de l’île, il est possible de trouver une riche variété de minerais et d’oxydes de fer, de couleurs et d’oxydations exceptionnellement variées. Parmi eux, citons les plus connus:

  • l'l’hématite, dont les exemplaires présents sur l’île sont considérés parmi les plus beaux. Elle se présente soit sous forme de cristallisations lamellaires soit sous forme de roses. Son aspect extérieur est sombre, noir brillant, mais elle peut aussi prendre une teinte rouge-brun, ce qui explique l’origine de son nom hématite (haima = sang).
  • la limonite, amas d’hydroxydes de fer, souvent pseudomorphes, elle présente une couleur marron-jaune. Les variétés terreuses d’hématite et de limonite sont à l’origine de l’ocre jaune et rouge qui colore les roches du versant nord-est de l'île d’Elbe.
  • la pyrite, minéral symbole de l'île d’Elbe, parfois appelée "l’or des idiots" en raison de sa couleur métallique semblable à celle de l’or. Elle se présente sous forme de cristaux octaédriques, pentagonaux ou cubiques.
  • l'ilvaïte, espèce minérale découverte principalement sur le territoire de l’Elbe, dont elle prend le nom (Ilva vient du nom de la a population ligure qui aurait été la première à coloniser l’île, les Ilvates). Elle prend la forme de grands cristaux prismatiques de couleur noire. Elle en voit de disparition, ce qui explique qu’elle soit très recherchée des collectionneurs
  • lamagnétite, le minéral qui contient le taux le plus élevé en fer (72,5%), utilisé dans l’industrie. Il se présente en masses noires opaques, très compactes. Le promontoire du Calamita, au sud-est de l’île est un des plus riches gisements de magnétite de toute l’Italie; on y trouve une grande quantité de magnétite magnétopolaire, variété qui agit comme un aimant en attirant le fer et modifiant la direction des aiguilles des boussoles.

Toujours dans la partie orientale de l’île, il est possible de trouver certains minéraux de cuivre, dont on sait qu’il était déjà utilisé à la protohistoire et qu’ils furent à l’origine de richesse et d’opulence comme en témoigne la nécropole de la Grotte de San Giuseppe, près de Rio Marina.

Le cuivre, en voie de disparition, est présent sous forme d'oxydes comme la cuprite, en sulfures (chalcopyrite), silicates (chrysocolle), et carbonates, parmi lesquels les plus connus sont la malachite et l'azurite, avec leurs merveilleuses iridescences vertes et bleues.

Les minéraux des photos font partie de la Collection de Sarah Sudcowsky
Obtenez un devis gratuit