Pour le lieu de son exil, l’empereur choisit l'Île d’Elbe

Napoléon n’avait pas grand choix : soit il s’exilait à l’Elbe, soit à Corfou. Entre ces deux destinations, il choisit l’île de la Toscane:

“J’ai choisi l'Île d’Elbe en raison de la bonté des mœurs de ses habitants et celle de son climat. Son peuple sera l’objet constant de mon intérêt le plus grand.”(p. 38)

À l’annonce de l’arrivée imminente de l’Empereur Napoléon, tous les habitants de Portoferraio furent pris d’un grand émoi,

La Municipalité, le Commandement Militaire, La Vice Préfecture, les autorités et les personnalités en vue de la ville furent envahis d’une excitation convulsée. […] Un vaste programme de réjouissances fut rédigé, mais on ne put le mettre en pratique, […] Les traditionnels feux de joie se réduisirent à de simples feux de brindilles et à quelques “lampions” suspendus à de longues cannes que des garçons dissipés portaient à travers les rues de la ville en chahutant comme des fous. On aurait souhaité décorer les rues, les places et les remparts à l’aide de drapeaux et de draps mais ces derniers étaient absents. On aurait voulu dresser un arc de triomphe, mais si triomphe il y eut on dut se passer de l’arc !(pp. 26-27)

Napoléon arriva dans la rade de Portoferraio le 3 mai 1814 sur la frégate “Undaunted”, mais ignorant quel accueil lui réserverait la population de l’Elbe, il préféra débarquer le jour suivant, dans un premier temps officieusement aux Magazzini, puis officiellement au Quai Elba, le 4 mai à 15h30.

Au milieu d’une foule enthousiaste, le maire Traditi souhaita lui remettre les clefs de la ville, mais comme celles-ci en réalité n’existaient pas, il utilisa celles de sa cantine en les recouvrant de purpurine.

À la tete d’un cortège solennel, l’empereur traversa la Place de la Grandguardia, via S.Giovanni et la Place d’Armi (aujourd’hui Place Cavour et Place de la République) et se dirigea vers l’église paroissiale(l'actuel Cathédrale) où, après quelques jours de nettoyage et de répétitions, le Te Deum fut célébré.

Il alla ensuite se reposer au Palais Municipal qui avait été préparé pour lui servir de logement.

Obtenez un devis gratuit