Un petit fort, témoignage de la présence anglaise sur l'île

Ce petit fort, situé sur la colline de San Rocco à l’extérieur du centre historique de Portoferraio, offre une vue magnifique sur le paysage et est facilement accessible par les diverses rues de la ville. Son histoire tourmentée se reflette dans la variété des noms qui lui ont été attribués durant le cours de l'histoire.

Voulu en 1700 par Cosme III Grand-Duc de Toscane lors d'une visite à l'Elbe le Fort anglais appelé à l’époque Fort de San Giovanni Battista fut réalisé afin de protéger la ville des assaillants en provenance du continent.

Démoli en 1728 par Jean-Gaston , le dernier Grand-Duc, qui craignait qu’en cas de siège de la ville le fort ne devint un lieu stratégique pour l’ennemi, un danger plus qu'une ressource

De fait, quelques décennies plus tard, en réponse à l’occupation de Livourne par les Français, les Anglais débarquèrent à Portoferraio sur la plage d'Acquaviva et s’installèrent dans ce qu’il restait du fort qui fut reconstruit et prit alors le nom de "Fort Anglais". La souveraineté du Grand-Duc ne fut jamais remise en discussion même si les Anglais, guidés par l’amiral Nelson dont le quartier général était installé dans le fort, ne quittèrent l'île que neuf mois plus tard, à l’issue de longues négociations diplomatiques.

En 1820 suite à l'attaque de Portoferraio de la part des Français, Napoléon alors Premier Consul souhaita fortifier l'extérieur de la ville en construisant différentes zones de défense : il décida donc de démolir la forteresse, et de la faire reconstruire et réarmer de nouveau en la transformant en un point névralgique du système stratégique de la tutelle de Portoferraio, de même que la Fort Montebello, la Ridotta de San Rocco et le fort de S. Cloud (zone porturaire de Portoferraio).

À son arrivée en 1814 en tant que souverain de l'Elbe , Napoléon décida de redonner vie au fort anglais ; il le fit agrandir et y disposa un grand nombre de canons, d'officiels et de soldats. Napoléon considérait ainsi que le Fort anglais (qui selon lui aurait dû s'appeler Fort St. Hilaire) était fondamental pour la défense de la ville et du port, et avait comme projet d'en faire le siège de sa flotte impériale une fois redevenu Empereur de toute l'Europe. Toutefois , comme nous le savons tous, Napoléon quitta l'Elbe en 1815 pour ne plus y revenir.

Entre 1816 et 1817, l'Île d'Elbe, comme le reste de l'Italie, fut touchée par une grave épidémie de typhus. Le gouvernement du Grand-Duché avait la nécessité de trouver un lieu pour enfermer les personnes malades, qui soit à la fois assez grand mais aussi loin de la ville : il choisit le Fort Anglais. Lorsqu'en 1817 l'épidémie fut vaincue, l'intérieur du fort fut désinfecté mais ce dernier fut abandonné.

En 1861, suite à l'Unité d'Italie, le phénomène du brigandage se développa sur tout le territoire et, à cette occasion, le Fort devint le siège des détenus. On garde un témoignage de cette période sur les parois du fort grace à une inscription probablement réalisée par un détenu qui avait participé au projet d'alphabétisation dans les prisons.

Curiosité : Avant d'être définitivement transféré dans la Torre della Linguella, Giovanni Passannante fut emprisonné pour une courte durée à l'intérieur de la prison, en compagnie d'autres détenus et fut contraint aux travaux forcés dans les marais salants de Portoferraio.

Durant la seconde guerre mondiale, le fort abrita une batterie antiaérienne. Par la suite, il servit d'habitation à de nombreuses familles de Portoferraio qui cherchaient un refuge en raison des bombardements aériens et, jusqu'aux années 1980, il servit d'habitation pour les familles se trouvant dans le besoin.

Par la suite, le fort devint le siège de nombreuses associations et accueillit une radio locale ainsi que des artistes locaux.

L'édifice n'est pas très grand, ni très haut, et ses murs sont entourés par un fossé. On y accède grace à un pont en ciment (qui remplaça le vieux pont-levis). On raconte que les sous-sols de la fortesse conservent encore des passages conduisant vers la mer et vers la périphérie de Portoferraio.

Le projet de restauration et de récupération du fort anglais s'est conclu en octobre 2014, et le fort est donc depuis ouvert à la visite.

Horaires d'ouverture

Heure d'hiver

Pendant l'hiver, le Fort Anglais est fermé .

Info & réservations
Les écoles peuvent visiter le fort en réservant.
Biblioteca Foresiana 0565 937371 - biblioteca@comune.portoferraio.li.it

Obtenez un devis gratuit

Forte Inglese