Fort militaire et refuge contre les invasions

La forteresse du Giogo (du joug) ou de Giove (Jupiter) est située au sommet d'une colline le long de la route qui porte de Rio nell'Elba à la fraction de Cavo ; on y accède aisément en suivant un bref sentier au milieu d'un bois de chênes verts et autre végétation méditerranéenne.
Depuis le fort, le panorama est absolument unique, la vue s'étend jusqu'au canal qui sépare l'Île d'Elbe de la côte de Piombino : on peut admirer les petites îles de Palmaiola et Cerboli, jusqu'aux promontoires de Populonia et de l'Argentario, le versant oriental de l'Elbe ainsi que l'île du Giglio.
Il existe différentes opinions quant à l'origine du nom de la forteresse : une d'entre elles explique le terme "giogo" (joug) par son origine latine iugum, renvoyant à la conformation géographique en forme de "selle"de la colline où se dresse l'édifice. Une autre met en cause la divinité Giove (Jupiter), pour laquelle, selon une légende, un temple fut construit au sommet de la colline en question.
Même si certaines sources remontant au XVIIIè et XIXè siècles témoignent de la présence d'un édifice plus ancien, la forteresse actuelle a été construite en 1459 par les Appiani et elle représente encore de nos jours un exemple de structure militaire de la fin du Moyen-Âge.
Le fort servait à controler le trafic maritime et les minières, mais il fut utilisé aussi comme lieu de refuge pour la population du village voisin borgo di Grassera (un village minier de l'Île d'Elbe attesté entre le XIIIè et le XIVè siècles), durement touché par les invasions des Turcs guidés par Barberousse et Dragut.
L'édifice subit de nombreux pillages au XVIIé siècle durant la domination espagnole : d'abord les Français puis les troupes autrichiennes le réduisirent à l'état de ruine.
Aujourd'hui, l'édifice est laissé à l'abandon et l'emblème en marbre de la principauté des Appiani, qui surmontait l'entrée principale, à malheureusement disparu.

Obtenez un devis gratuit

Fortezza del Giogo