Un gros monolithe de pierre, utilisé dès les VIIIè- Xè siècle comme point d'observation

Sur le versant sud de l'île, au-dessus des villages de Cavoli, Seccheto et Pomonte, il est possible d'observer, lors d'une promenade sur les nombreux sentiers de la zone, des sites importants qui présentent un grand intérêt d'un point de vue naturaliste et archéologique.

La zone se caractérise par une prairie ponctuée de blocs de granite ça et là ; de là partent des sentiers permettant d'atteindre en peu de temps les restes de murs antiques périmétraux, comme par exemple dans la zone dite Le Mura ; ou bien encore la Macinelle, une clairière où sont présentes deux chèvreries, l'une en face de l'autre, qui donnent à la zone un aspect pastoral très caractéristique.

Infoelba vous conseille : les mouflons ont trouvé dans cette zone leur habitat naturel. En faisant un peu attention, il est facile de les apercevoir, derrière un rocher ou au détour du chemin.

Suivez depuis Piane del Canale, un lieu caractérisé par des bois luxuriants, le sentier en forêt pour arriver à ce qu'il reste aujourd'hui d'une vieille chèvrerie. Là, vous trouverez devant vous le sentier permettant d'atteindre le gros monolithe de granite de Pietra Murata, utilisé comme point d'observation stratégique et défense de l'Elbe.

Pietra Murata abrite une formation rocheuse (à 544 mètres de hauteur) située sur le versant sud-occidental de l'Île d’Elbe, sur les reliefs granitiques du massif du Mont Capanne.

Le lieu, qui communique avec la zone des Mure, fait partie des plus anciennes implantations des premières populations qui colonisèrent l'Île d’Elbe à partir de l'Âge du Bronze jusqu'à l'époque Étrusque. En effet, à l'époque hellénistique, sur cette partie de l'île caractérisée par de petits tas de pierres qui émergent du sol , des villages se développèrent, constitués de refuges sous la roche et de cabanes en granite. De même, aux pieds du gros monolithe de Pietra Murata, on trouve une petite zone pastorale avec un enclos en pierres.

Encore aujourd'hui, on peut observer les anciens murs du village antique, de nombreux fragments de poterie incisée datant de l'époque étrusque.

le poste d'observation au sommet de la formation rocheuse, composé d'un siège, point de surveillance remonte au Moyen-Âge.

De cet endroit, le panorama sur la cote de l'Île d’Elbe, la Corse et sur les îles méridionales de l'Archipel Toscan est magnifique. Comme nous l'avons signalé ci-dessus, il n'est pas rare d'apercevoir des des blocs de granite en partie travaillés présents en abondance : colonnes ébauchés et abandonnées parmi la végétation, autels et vasques oubliés témoignent du travail du granite d'un temps.

Dans ces carrières, qui fonctionnaient déjà aux époques étrusques et romaines, on peut comprendre les techniques du travail du granite. Il est probable que la carrière, mise en fonction par les Romains entre le Ier et le IInd siècles ap.J.-C., ait été ensuite utilisée par les Pisans entre 1000 et 1400.

Infoelba vous conseille: Si vous vous trouvez sur ce versant-ci de l'Elbe, ne perdez pas la visite des autres sites. En particulier, la zone dite des Sassi Ritti, un lieu fascinant, probablement un ancien lieu de sépultures comme l'atteste la présence de quatre menhirs et le Moulin du Moncione, le plus grand et le plus beau de l'Elbe ; la grande cuve de récolte des eaux est encore intacte et ainsi que le mécanisme de broyage des céréales.

Obtenez un devis gratuit

Pietra Murata