Le seul exemple de style liberty à l'Elbe

Le Mausolée Tonietti est situé à Cavo, sur le mont Lentisco (Commune de Rio Marina), dans une position isolée et panoramique. L'accès se fait facilement depuis le village de Cavo en marchant environ trente minutes.

Il fut pensé aux environs de 1900 par un architecte florentin Adolfo Coppedè pour la famille Tonietti.

La construction fut voulue par Ugo Ubaldo Tonietti, fils de Giuseppe, qui en 1888 s'était vu confier la gestion des mines de l'Île d’Elbe suite au décès de son père. La direction de la mine était quant à elle confiée à pilade del Buono.

A l'époque, la société fondée par Tonietti et Del Buono, non seulement avait été créée pour gérer le minerai de l'île, mais il visait également la construction d'une industrie sidérurgique à l'Île d’Elbe. Le 29 juillet, Ugo Ubaldo a fondé avec son associé "l'Elbe société anonyme des mines et hauts fourneaux".

C'est précisément en cette période de réussite économique et sociale que Tonietti souhaita faire construire le Mausolée en souvenir du père Giuseppe, une sorte de tombeau familial. Le mausolée ne sera jamais utilisé comme une sépulture de famille, car la concession funéraire ne lui a jamais été attribuée.

Le Mausolée est une importante tour de plan carré, élancée verticalement, et précédée d'un escalier en marbre. Cette structure particulière rappelle la forme d'un phare.

En réalisant ce monument, Coppedè fit valoir non seulement son expérience d'architecte, mais aussi celle de décorateur. C'est surtout de l'extérieur que l'on apprécie ces décorations en style Liberty.

À l'intérieur du Mausolée, au-dessus de l'inscription “Famiglia Tonietti”, on peut voir représenter une chouette en train de s'envoler avec les ailes déployées.

Sur les côtés de l'entrée, une double file de colonnes enrichies de têtes de lion, gardent la porte et la vieille grille en fer battu. Notez les motifs décoratifs s'inspirant de la Rome impériale, comme les proues des deux façades latérales ainsi que les menaçants protomés disposés aux coins du premier étage.

Le second niveau se caractérise par une large plaque de marbre où sont découpés des hublots servant à l'illuminer l'intérieur, fermés à l'origine par des vitres colorées, et sur lesquels apparaissent les emblèmes composés de symboles marins.

Au sommet, la structure supporte une coupe qui, comme nous l'avons déjà dit, rappelle la forme d'une ancienne lanterne de phare.

Malheureusement, l'ensemble est assez endommagé, recouvert de graffiti et tags. L'intérieur ne conserve plus rien de disposition originale.

De même, l'escalier en colimaçon en fonte qui s'élève jusqu'à la terrasse supérieure est en mauvais état. Lorsque l'on monte au premier étage, on a l'impression de se trouver dans une tour d'observation : en effet, des 4 hublots, le coup d'oeil sur le panorama alentour est impressionnant et s'étend de la côte tyrhénienne à l'île des "topi" (rats).

Pour accéder à la dernière terrasse, on utilisait un escalier en colimaçon en fer battu désormais à l'abandon.

Obtenez un devis gratuit

Mausoleo Tonietti