L'Île du Giglio

L'Île du Giglio située en face du Promontoire de l'Argentario, est la deuxième plus grande île après l'Île d'Elbe (21 km² de superficie).

Ces dernières années, le Giglio est devenu tragiquement célèbre en raison du naufrage de la Costa Concordia, suite à la collision de ce dernier avec un rocher de "Le Scole”, près du port de Giglio, provoquant une énorme brèche dans le côté gauche de l'embarcation ; nombreux furent les morts et les blessés.

Le granite est prédominant sur l'île, à l'exception du promontoire du Franco qui se distingue par ses roches sédimentaires et par la proximité avec certaines gisements miniers de fer. L'île a une nature montagneuse, le sommet le plus élevé Poggio della Pagana se situe dans la zone centrale de l'île, à une altitude de 496 mètres.

La commune de l'Île du Giglio, dont fait partie celle de Giannutri, est rattachée au département de Grosseto et compte environ 1400 habitants répartis sur trois centres présents sur l'île.

Giglio Castello, chef-lieu de l'île, est un bourg médiéval situé dans la zone la plus centrale et la plus haute de l'île.Giglio Porto, l'ancien bourg de pêcheurs et aujourd'hui cœur de l'activité commercial de l'île, constitue le lieu d'arrivée pour la plupart des embarcations, d'où l'on peut apercevoir la particularité des maisons couleur pastel, présentes sur le bord de mer, la Tour du Sarrasin ainsi que les deux phares positionnés sur les quais respectifs. Dans la partie occidentale de l'île, Giglio Campese est le centre balnéaire le plus fréquenté par les touristes et les amateurs de plongée, attirés par le célèbre récif et par les couchers de soleil inoubliables. Le Golf de Campese se caractérise par la tour homonyme construite afin de surveiller l'arrivée de possibles pirates et repérer les navires.

La végétation du Giglio était autrefois constituée de forêts de chênes et chêne-liège, de vignes en terrasses qui recouvraient l'île entière. En 1900, le botaniste Sommier effectua une étude sur la flore gigliese, en examinant près de 700 espèces, parmi lesquelles certaines sont particulièrement rares et endémiques. Aujourd'hui, à l'exception de la zone du vieux phare où une opération de reboisement à eu lieu, à partir de pins domestiques et maritimes, le maquis méditerranéen recouvre une grande partie de l'Île du Giglio.

En ce qui concerne la faune, le Giglio n'est pas très riche en animaux, mais certaines espèces rares sont cependant présentes comme le discoglossus sardus, un amphibien appartenant à la zone de la Sardaigne et de la Corse, le lézard sicilien, que l'on trouve également sur l'île de Giannutri.

Le Giglio est renommé pour la qualité et la beauté de la mer : en effet, les eaux limpides et les fonds marins représentent le fleuron de l'île. Le monde marin est riche en poissons (langouste, murènes, mérous et thons gigantesques) et, au printemps et en été, il n'est pas rare d'observer le passage de cachalots et de rorquals ou d'apercevoir le spectacle des dauphins qui s'amusent à suivre les trajectoires des bateaux.

Zone naturelle protégée et accès

Aucune portion de mer ne fait partie du territoire du Parc, moins de la moitié du territoire de l'île en fait partie ; par contre, Le Scole, le Scoglio del Corvo et les Îles de la Cappa sont entièrement protégés.

L'Île du Giglio est accessible pendant toute l'année en une heure de bateau, en partant du port de Santo Stefano (GR). En outre, en été, des excursions sont organisées avec des départs de San Vincenzo et de l'Île d'Elbe (Porto Azzurro).

Informations utiles

Commune Île du Giglio 0564 806064 – comuneisoladelgiglio@pcert.it

Pro Loco Isola del Giglio e Giannutri 0564 809400 – info@isoladelgiglio.it

Obtenez un devis gratuit