Une ex-colonie pénitentiaire dans le Parc National de l'Archipel Toscan

Pianosa est, parmi les îles de l'Archipel Toscan, la plus proche de l'Île d'Elbe et fait partie de la commune de Campo nell'Elba. Elle doit son nom (anciennement Planasia) à la particularité de présenter unterritoire presque totalement plat : l'élévation maximale est de 29 mètres !

Les roches sont d'origine sédimentaires et côtes rocheuses et sableuses s'alternent.

L'existence d'une prison de haute sécurité jusqu'en 1997 a rendu l'île pratiquement inaccessible, favorisant ainsi la préservation d'une grande partie du patrimoine naturel de l'île.

La végétation qui recouvre Pianosa est celle typique du maquis méditerranéen avec genévrier, romarin, lentisque, ciste et la passerine hérissée, un rare arbuste poussant sur les terrains pauvres et rocheux.

La faune est représentée essentiellement par de petits mammifères, mais il n'est pas rare d'apercevoir aussi la perdrix rouge, la huppe fasciée et de nombreux faisans, probablement introduits en meme temps que l'activité pénitentiaire.

une trentaine d'oiseaux de mer nidifient à Pianosa. En particulier, le très rare Goéland d'Audouin, le puffin des Anglais et le puffin cendré, ne se reproduisent que sur certaines îles toscanes, alors que le faucon pèlerin très rare en Italie niche sur les falaises et sur les crêtes rocheuses inaccessibles.

Les fonds marins entourant l'île se placent parmi les plus riches et les plus incontaminés, d'une part grâce à la protection de la pêche en raison de la présence de la prison, mais aussi de part la morphologie particulière de Pianosa qui rend les eaux peu profondes et en fait l'habitat idéal pour les étendues de Posidonie et pour les nombreuses espèces qui s'y abritent : la saupe, le denti, le rouget, la langouste, le sar, la sériole et le mérou ou bien les espèces qui choisissent le bas fond marin pour se reproduire, comme l'araignée de mer.

On peut apercevoir, au large de Pianosa, des dauphins, et, plus rarement, rencontrer la tortue carette, ou le phoque moine de Méditerranée.

La colonie pénitentiaire est fondée en 1856 et devient, en 1968, une prison de haute sécurité. De 1931 à 1935, le futur Président de la République Sandro Pertini fut emprisonné sur l'île, pour raisons politiques.

Au début, la structure accueillit des détenus appartenant à des organisations terroristes, puis, suite aux attentats contre Falcone et Borsellino, le gouvernement décida d'y isoler des membres de la mafia considérés comme particulièrement dangereux.

En 2011, la prison a fermé définitivement ses portes, et par conséquent, les restrictions en vigueur ont cessé. Seules certaines limitations pour les visiteurs perdurent, mais l'interdit absolu de débarquer sur l'île qui avait bloqué le développement du tourisme et empêché la contamination des beautés naturelles de Pianosa et de la mer, n'est plus en vigueur.

Le Parc, suite à la fermeture de la prison, a cherché à favoriser la découverte du lieu en promouvant la visite avec des guides professionnels, en organisant des événements, expositions de photos, excursions et autres initiatives.

L'île est désormais visitable à pied, en bus, en carrosse et en VTT, à la découverte d'anciennes ruines romaines et de catacombes immergées dans la nature et, si la saison le permet, de fleurs jaunes, roses et blanches.

Une nouvelle Maison du Parc à Villa Literno a été inaugurée, dans le but d'y accueillir des chercheurs mais aussi de mettre à disposition des informations sur le patrimoine naturel, historique et architectural de Pianosa.

En outre, depuis l'été 2013, le Parc expérimente la possibilité de pratiquer plongée à Pianosa acompagnés par les plongeurs reconnus par le Parc. L'activité sous-marine est réglementée et limitée mais cette nouvelle mesure permet, pour la première fois, de découvrir la richesse de la biodiversité marine d'un des fonds marins les mieux préservés de la Mer Méditerranée.

Zone naturelle protégée et accès

Le territoire de Pianosa est inscrit dans la zone de tutelle 1, de même que les petites îles de La Scarpa et La Scola. La mer est également protégée jusqu'à une distance d'un mille de la côte.

À pianosa, malgré la fermeture de la prison, des règles sévères continuent d'exister afin de réglementer l'accès au public, en particulier pour traverser le dernier mille de mer avant d'atteindre l'île.

De nombreuses visites guidées, proposant un nombre limité de visiteurs, sont organisées pour venir à Pianosa. Les départs se font toute l'année depuis l'Île d'Elbe (Marina di Campo et Rio Marina) organisés par différentes compagnies de navigation.

Obtenez un devis gratuit

Les catacombes de Pianosa

Les catacombes de Pianosa se composent d'un enchevêtrement de galeries qui constituent le plus grand réseau de catacombes au nord de Rome.

Villa d'Agrippa

La Villa d'Agrippa est un ensemble romain s'élevant devant la célèbre plage de Cala Giovanna.