Naviguer en kayak le long des côtes de l'Elbe

Pas de doute pour ceux qui aiment la mer, les sorties en kayak, ceux qui aiment naviguer le long des côtes rocheuses, explorer les falaises et découvrir des plages et des criques : leur destination préférée est l'Île d’Elbe.

Les itinéraires que nous proposons sont destinés à des personnes expérimentées et entrainées et sont réalisables lorsque les conditions météorologiques sont bonnes. Notre choix n'est pas exhaustif. L'Elbe réserve bien d'autres surprises, venez les découvrir.

La côte sud-ouest : de Marina di Campo à Procchio

Point de départ: Marina di Campo.
Lieu d'arrivée: Procchio.
Longueur: 47 km.
Degré de difficulté: difficile en raison de sa longueur mais il est possible de diviser l'itinéraire en plusieurs fois.
Intérêt: panoramique et géologique.

Depuis la très belle plage de Marina di Campo on fait route vers le sud-ouest en direction du golfe de Galenzana. Le "bagnolo", une sèche complètement visible à marée basse, ne crée pas de problèmes aux kayak qui glissent rapides et agiles. Une fois la Punta Bardella dépassée, on longe la Grotte del Bue Marino puis la Grotte del Vescovo dans laquelle il est possible entrer en kayak.

On dépasse capo Poro et la côte haute et rocheuse laisse la place à des petites plages de cailloux qui invitent à venir piquer une tête. La falaise en granite devient blanche et voilà que surgit devant nous la grotta Azzurra : mer transparente et jeux de lumière extraordinaires. On dépasse ensuite le golfe de Cavoli, la plage sableuse de Seccheto et on découvre la plage blanche de la Fetovaia, comparable aux plages des Caraïbes.

Une fois passée la point de l'île, l'Elbe, comme toujours, nous surprend : du blanc et noir avec la longue série de plages de Le Tombe, puis le rocher de l'Ogliera avec l'épave reposant sur un fond limpide à quelques mètres de profondeur. D'autres îles flottent à l'horizon, la proche Pianosa et l'inconfondible forme en cône de Montecristo. Derrière Pomonte, village maritime construit à l'emplacement d'un ancien port romain, se découpe le Mont Capanne et les vignobles verts de la vallée de Poio font un contraste de couleurs avec les lueurs du granite.

On est désormais sur le versant occidental : les blanches falaises de Chiessi, le "doigt" de la Corse à la fois si loin et si proche, Punta Nera, la plus à l'ouest de l'île. Le dur granite laisse la place à des roches friables et stratifiées.

Après le phare de Punta Polveraia, entre les petites grottes et les rochers qui affleurent, on pagaie jusqu'à la Zanca et Capo Sant'Andrea, important repère pour les navigateurs du passé.

La côte nord de l'Elbe nous accueille avec sa végétation luxuriante. On aperçoit Capraia et le continent au loin, et pour les plus chanceux peut-être même le souffle d'une baleine. Il n'est pas rare en effet que ces merveilleux cétacés s'approchent à quelques centaines de mètres, à l'endroit où la mer sépare l'île du "continent".

Une fois qu'on a dépassé l'imposante falaise du Nasuto, on file en direction de Marciana Marina qui nous attend avec ses tours et plus haut les châtaigniers du Mont Capanne. On double ensuite la Punta della Crocetta, contourne le rocher de la Paolina et on termine ensuite l'excursion sur la grande plage de Procchio.

La côte sud: de Marina di Campo à Lacona

Point de départ: Marina di Campo.
Arrivée: Lacona.
Longueur: 15 km.
Degré de difficulté: difficile en raison de la longueur , mais il est possible de diviser le parcours en plusieurs fois.
Intérêt: panoramique et géologique.

De la plage de Marina di Campo , on pagaie vers le côté gauche du golfe et on passe entre la côte et l'îlot di Porto Caccamo : le kayak de mer, avec son tirant d'eau réduit est la seule embarcation capable de passer "indemne" entre les roches. Il est stable et se conduit facilement. Grâce aux coquerons étanches, on peut transporter de quoi se changer ainsi que les provisions pour un pic-nique sur la plage.

Reprenons notre itinéraire. La mer a la couleur de l'émeraude et les arômes du maquis envahissent l'air. Voici la charmante crique de l'Ischia avec deux plages de graviers semblant enchâssées à la manière de pierres précieuses dans le granite rose. Plus loin, on rencontre la Rota, une succession de petites criques creusées dans la roche noire.

Après le golfe de Fonza et la pointe du Priolo, on arrive au Longio, où la bancheur du granite exalte le bleu turquoise de la mer. La vallée du Roi dominante évoqua les légendes archaïques du passé de l'île.

On double la pointe le Mete en laissant sur la droite le rocher de la Triglia et on rejoint d'abord la Ripa Nera puis la crique du Fico où de splendides cristaux de granite embellissent les rochers. Un peu plus loin, une petite grotte abrite une source d'eau douce, destination habituelle des oiseaux marins.

On continue en longeant la Coralline, cette énorme colonne de granite qui s'enfonce jusqu'à 73 mètres de profondeur dans une mer riche en vie à la transparence exceptionnelle, où souvent d’élégants cormorans plongent à la recherche de proie.

La jolie plage du Paradis, inaccessible aux bateaux et aux zodiacs, est l'endroit idéal pour un bain de mer ou une pause à l'ombre d'une grotte. Juste après, on aperçoit la crique de l'Inferno, accueillant une grande colonie de goélands ainsi qu'un fonds riche en posidonie, habitat idéal pour de nombreuses espèces de poissons.

Après avoir doublé la pointe de la Contesse, derrière laquelle on aperçoit les postes militaires datant de la seconde guerre mondiale, l'excursion se termine avec l'arrivée sur la plage de Lacona.

Textes rédigés par l'Agence de Promotion Touristique de l'Archipel Toscan

Obtenez un devis gratuit