Unen naissance exceptionnelle

Après cet été 2018, l'Elbe a démontré d'être l’île des tortues. En août, elle a été témoin encore une fois de la déposition d'un nid de tortue Caretta caretta, rebaptisée "Genova" par les volontaires de Legambiente en honneur de la ville où s'est écroulé le pont Morandi quelques jours auparavant.

Cette année encore la nidification n'a pas été seulement extraordinaire mais aussi anormale et surprenante: la tortue a fait son nid à Straccoligno, une plage caractérisée par des conditions loin d'être optimales, avec du sable compacte, beaucoup de cailloux, à quelques mètres de la mer et à côté d'un sentier qu'empruntent des vehicules. La présence des bébés tortues était donc inattendue et le nid était pratiquement invisible.

C'est pourquoi l'émotion a été grande le 18 août, quand en plein jour, la petite armée de tortues a envahi la plage pour s'élancer vers la mer, à la grande surprise des baigneurs présents sur la plage !

Le même jour, le nid a été mis en sécurité et surveillé dans l'attente de la naissance d'autres tortues.

Vers 19h, on a remarqué un nouveau trou, d'où est sortie une guêpe, ce qui a laissé penser qu'il n'y avait plus de tortues. Mais juste avant minuit, une tortue solitaire est sortie du minuscule trou et s'est dirigée vers la mer de Straccoligno.

Le 22 août, en présence des opérateurs de l'Observateur Toscan de la biodiversité avec les experts de l'Arpat, l'Université de Sienne, l'Institut zooprophylactique expérimentale de Pise et l'association Tartamare, assistés par la Capitainerie du Port et les bénévoles de Legambiente, le nid a été ouvert pour permettre les opérations de décompte des œufs.

Il y avait 76 œufs déposés dont 67 éclos qui ont permis aux tortues de rejoindre la mer. À l'intérieur du nid, on a trouvé 5 tortues mortes e 4 œufs non éclos.