Sous les Médicis, Portoferraio fut fortifiée et devint un port stratégique en Méditerranée

Au début de l’an 1548, Cosme Ier de Médicis fut chargé par Charles Quint de défendre l’Elbe (et par conséquent les trafics commerciaux de la mer Tirrhénienne) et de fortifier la ville de Ferraja (Portoferraio). Au mois de mai de la même année, l’architecte Balducci, successivement aidé par Camerini, commença la fortification de la ville de Cosme, baptisée par ce dernier Cosmopoli, ville du kosmo : ” "culla della civiltà e della cultura, esempio di equilibrio e razionalità (berceau de la civilisation, exemple d'équilibre et de rationalité".

. La baie de Portoferraio possédait déjà une conformation naturelle propice à la défense, avec ses deux promontoires rocheux dominant la mer et une bande de terre qui vient fermer le port ; elle devint une forteresse imprenable : on fit construire sur les parties les plus élevées du promontoire les forts Stella et Falcone et sur la bande de terre qui ceinturait la darse, le Fort de la Linguella, tous reliés par une enceinte fortifiée.

Toute la ville de Cosmopoli se trouva bientôt entourée de murs et de remparts qui, du côté intérieur furent savamment projetés par l’architecte Bernardo Buontalenti. En 1600, le fossé qui séparera Portoferraio du reste de l’île, transformera la cité fortifiée, selon les paroles de l’amiral Nelson, en une île totalement imprenable. ”.

Cosmopoli et sa structure défensive purent être rapidement testées en 1555, quand le pirate Dragut, après avoir pris Capoliveri, Rio, San Piero, Sant’Ilario et Pomonte quitta l’île pour la Corse sans avoir pu en aucune façon conquérir Portoferraio.

Curiosità: Afin de défendre la Méditerranée et contrecarrer la piraterie turque, Cosme Ier créa, sur le modèle de l’Ordre des chevaliers de Malte, l’Ordre des chevaliers de Santo Stefano (Saint Etienne). Il ordonna la construction du couvent de San Salvatore (aujourd’hui caserne De Laugier) pour abriter le siège de l’ordre, et celle de l’arsenale des Galezze pour l’entretien de leur flotte.

En 1557, le traité de Londres rétablit el pouvoir des Appiani ; Cosme ne garda comme fief à l'intérieur de la principauté de Piombino, que la ville qu'il avait réalisée, avec un territoire d'environ 2000 milles autour de la péninsule.

Avec la fin de la dynastie médicéenne, Cosmopoli, comme l’ensemble du grand-duché, passa à la famille des Habsbourg-Lorraine , puis aux Français. Deux siècles plus tard, Portoferraio revenait sur le devant de la scène en faisant l’objet des projets d’un des plus grands stratèges de toute l’histoire : Napoléon Bonaparte.

Cosmopoli

La ville fortifiée de Cosme I de Médicis, conçue comme une garnison dans le but de défendre les côtes du Grand-duché et de l'île d'Elbe.

L'Ordre des chevaliers de Saint-Étienne

L'Ordre de Saint-Étienne fut fondé paimilitudine di quello già esistente dei Cavar Cosme I de Médicis sur le modèle existant de l'ordre des Chevaliers de Malte.

Le buste de Cosme I de Médicis

Le buste fut amené à Portoferraio le 15 novembre 1557 et escorté par Camerini, qui affirme qu'il était deux fois plus grand que le modèle.

Cosmopoli aujourd'hui

À la découverte de l'histoire de Cosmopoli, des murs qui font le tour du centre historique aux vieilles rues de la ville.

Cinquième centenaire de la naissance de Cosme I de Médicis

L'île d'Elbe célèbre les 500 ans de la naissance de Cosme I de Médicis : événements, manifestations et reconstitutions historiques.
Obtenez un devis gratuit