Construite en 1677, l’église conserve les reliques de San Cristino, le saint patron martyr de Portoferraio

Portoferraio - Salita Napoleone
Contactstel. 0565 918785 (Reverenda Confraternita della Misericordia)
Prix€ 1,00 pour le Musée des Reliques Napoléoniennes

La Confrèrie de la Reverenda Misericordia fut fondée en 1566 par Giovanni de Médicis.

À ses débuts, la confraternité ne disposait pas d’église et dut initialement utiliser l’autel droit du Duomo avec son crucixfix en bois du XVIè siècle.

La modeste église de la Miséricorde fut édifiée en 1677 et conserve les reliques de San Cristino, le patron martyr de Portoferraio. Depuis 1852, une messe en l’honneur Napoléon est célébrée tous les ans, le 5 mai.

À l’intérieur, vous pourrez admirer l’orgue qui date de 1792, ainsi que la Madonne à l’enfant à gauche du bénitier, attribué au sculpteur Tino da Camaino, élève du célèbre Giovanni Pisano.

Sur le côté gauche, à l’intérieur d’un reliquaire, se trouve exposées une grande couronne royale en bois qui rappelle le “sacrilège" que commis par Napoléon Bonaparte en 1814 en transformant l’église du Carmine en théatre.:

Afin de rappeler le souvenir
d’une chapelle funéraire
transformée par Napoléon Ier
en théâtre municipal
dont le titre impériale
fut si fugace
cette couronne
autrefois insigne des empereurs
fut déposée en ce lieu pieux.
Oh, caducité des trônes
Oh, versatilité de la gloire et de la fortune
Oh, vérité de toute œuvre humaine

San Cristino, Patron de Portoferraio

L’urne contenant les restes du Saint, martyrisé en 65 durant la persécution de Néron, fut redécouverte en 1661 à Rome, dans les catacombes de Priscilla. La même année, Antonio Vai, originaire de Portoferraio, demanda au Pape Alexandre VII de concéder à la Confraternité de la Miséricorde, dont il faisait partie, une relique du saint.

Le Pape accepta et Antonio Vai porta la sainte relique à Portoferraio. Le corps du Saint serait arrivé sur l’île le 29 avril, jour où la population d’abord et l’église ensuite, consacrèrent S. Cristino. En 1764, Clément XIII proclama S. Cristino patron de la ville de Portoferraio.

Musée des Reliques Napoléoniennes

Le petit musée adjacent conserve outre des ornements, des vases, des ostensoirs et des calices sacrés, le drapeau que Napoléon donna à l’Elbe avec les 3 abeilles cousues en or le 4 mai 1814, le masque mortuaire en bronze de Napoléon légué par le prince Anatolio Demidoff et, enfin, le moulage en bronze de sa main droite donné par le Musée de l'Armée de Paris..

Depuis 2016, le musée conserve aussi une ambulance à traction manuellerestauré par la Miséricorde de Portoferraio : un petit trésor qui vaut la peine d'être admiré.

Le musée se visite tous les jours au prix de 1€.

Pour plus d'informations téléchargez l'audio guide du Musée de la Miséricorde crée par les élèves du lycée des sciences humaines de l'Institut supérieur “R. FORESI”.

Obtenez un devis gratuit

Chiesa della Misericordia e Museo dei Cimeli Napoleonici