14 juillet - Capoliveri

La légende de l'Innamorata  (la légende de l'amoureuse) remonte à 1534, quand le destin de deux jeunes amants fut tragiquement marqué par les incursions sarrazines. La reconstitution historique vit le jour au XVIIè siècle, Don Domingo Cardenas, un noble déchu d'origine espagnole qui s'installa à Capoliveri. On raconte que Maria, l'innamorata (l'amoureuse) alla jusqu'à sacrifier sa vie afin de rejoindre le bateau corsaire où se trouvait capturé son amant Lorenzo.

Encore aujourd'hui, un cortège historique parcourt les rues du village jusqu'à la plage de l'Innamorata où s'affrontent les équipages des différents quartiers. Un groupe de musiciens et de soldats précèdent un groupe de nobles avec au centre du cortège le porte-drapeau des Cavalieri dell'Innamorata dell'Isola d'Elba". Juste derrière, un vieux pêcheur accompagne Maria, interprêtée par une jeune fille de Capoliveri.

Le cortège se poursuit par les équipages des barques des quatre quartiers qui se différencient par la couleur de l'écharpe : bleu pour la forteresse, rouge pour le bastion, vert pour le fossé, jaune pour la tour. Chaque équipage est guidé par un vieux pêcheur (Capo Rione) accompagné par une jeune fille du quartier qui porte le drapeau.

Pendant que les équipages se préparent au défi, le reste du cortège poursuit jusqu'à atteindre la plage à la recherche des deux jeunes amants. Un signal vert signale aux barques que le départ est proche, ce dernier sera donné à l'aide d'une lumière rouge qui illumine le ciel.

Les embarcations naviguent vers le rocher de la Ciarpa (écharpe), où les timoniers se jettent à l'eau pour récupérer le châle qui s'est pris dans les rochers lorsque Maria s'est jetée. Entre temps, les représentants de Don Domingo Cardenas et Isabell Martorell, accompagnés des pêcheurs et des jeunes filles choisies par les quatre quartiers, attendent le vainqueur qui, après avoir parcouru à la nage la distance qui le sépare de la plage, remet la Ciarpa au vieux pêcheur de son propre quartier qui la dépose dans les mains de Don Cardenas; il revient à ce dernier d'entourer les épaules de la jeune fille choisie par les vainqueurs, la Maria qui devra conserver le châle et qui, comme le veut la tradition, trouvera l'amour.

Obtenez un devis gratuit