Près du Scoglio dell'Ogliera, une épave qui mérite d'être explorée

L'excursion de plongée sous-marine a lieu sur le versant sud-ouest de l'Elbe, à proximité du rocher de l'Ogliera, en face de la petite plage de Pomonte. Là, le 10 janvier 1972, l'Elviscot, un cargo italien de 499 tonnes qui était parti de Naples et se dirigeait vers Marseille, fit naufrage sur les rochers ; heureusement, l'incident fut sans conséquences graves pour les membres de l'équipage.

La proue de l'épave resta enlisée sur les rochers, constituant un potentiel danger pour les baigneurs de la plage voisine. Pour cette raison, la coque fut ensuite en partie récupérée, et le reste de l'épave fut complètement coulée. Aujourd'hui, la poupe et la passerelle ainsi qu'une partie du flanc avant gisent sur le fond sableux, sur le côté est du rocher de l'Ogliera à environ 8-12 mètres de profondeur; le navire se présente couché sur le flanc droit avec la poupe orientée vers le large.

Curiosité: en 1987, le photographe Claudio Ziraldo a remporté le Grand Prix Nikon Photo Contest avec sa photo analogique du petit cargo.

La faible profondeur et l'absence de courants rend la plongée adaptée aux plongeurs moins expérimentés ainsi qu'aux snorkelers, mais il faut pourtant toujours être attentif car il s'agit quand même d'une sortie plongée sur une épave, et celle-ci se doit donc d'être affrontée avec prudence et précaution.

L'entrée dans l'épave même est conseillée aux plongeurs ayant une bonne expérience, ou mieux encore accompagnés d'un guide.

La passerelle, ou du moins ce qu'il en reste, est facilement accessible à travers l'énorme ouverture supérieure. En passant par la cheminée (opération conseillée seulement aux plus experts), on peut arriver sans gros problèmes à la salle des machines, où le moteur est bien identifiable.

Deux grandes ouvertures situées côté poupe permettent de remonter le long du couloir, pour arriver à la salle de commande ; les jeux de lumière créés par des rayons de soleil pénètrant au travers des fentes et des hublots rendent l'atmosphère fascinante.

La coque entièrement recouverte d'algues, d'éponges colorées et de micro-organismes marins comme les magnifiques spirographes est devenue un refuge pour de nombreux poissons. À certains endroits des petits bancs d'oblades, de sars et quelques mérous nagent autour pendant que les murènes et les crabes semblent préférer les espaces plus étroits des tôles ondulées du flanc avant.

L'épave, avec ses jeux de lumière, donne la possibilité aux photographes de réaliser de superbes photos.

Curiosité: En septembre 2015, un projet assez particulier a été organisé Luci dal profondo (Lumières des profondeurs), dans le but d'illuminer l'intérieur et toute la superficie de l'Elviscot ; l'événement a permis pour la première fois dans le monde l'illumination d'une épave ayant coulé, et fut suivie par les touristes grâce à des embarcations et grâce au fond de l'épave en verre.

Obtenez un devis gratuit