Une plaque indique la distance séparant l'Elbe de Berlino

L'excursion sous-marine se divise en deux parties, celle au sud moins difficile, qui descend jusqu'à 35 mètres et celle au nord, réservée aux plongeurs expérimentés, qui dépasse les 40 mètres de profondeur.

La partie la plus intéressante de ce rocher, situé sur la pointe de Capo di Stella, est la paroi qui regarde vers est et continue en direction de la mer vers le sud.

Elle se dresse sur un fond rocheux de 8/10 m qui s'enfonce dans la mer jusqu'à 35 m. On aperçoit sur les parois les premières séries de gorgones rouges, qui deviendront plus majestueux avec l'augmentation de la profondeur. Descolonies d'anthias apparaissent entre les fentes du fond rocheux, protégées par les ramifications des gorgones rouges.

Quoi qu'il en soit, il est essentiel de surveiller la profondeur et le temps, car les parois s'enfoncent jusqu'à -50 m.

Lorsque l'on illumine les anfractuosités de la paroi à l'aide de la torche, ces dernières nous offrent de magnifiques branches de corail rouge et, parfois, quelques petites roussettes. On trouve également des langoustes, des grosses murènes, des congres, des rascasses rouges, des nudibranches, barracudas, des dentis, des anémones de mer et des mérous, de quoi vous offrir un beau spectacle ! Le moment est pourtant arrivé de remonter.

On suit la paroi jusqu'à son sommet vers -30 m, où l'on trouve une zone sableuse, puis autour de -20 m, des rochers ; c'est là que se situe la statue de l'orsetto (petit ours) sur laquelle est fixée une plaque avec l'inscription Berlin ainsi que la distance qui séparte l'Elbe de la ville allemande, c'est à dire 1435 km.

L'excursion est presque terminée, non sans avoir jeter un œil à une petite grotte située à -18m, dont les parois sont recouvertes d'une grosse colonie de parazoanthus (anémone encroûtante jaune).

Images gentiment fournies par Riccardo Buralli - Diving in Elba
Obtenez un devis gratuit